L’Algérie affrontera la Côte d’Ivoire en quarts de finale

0
75

Troisième et dernière sortie des Lions de la Teranga dans le Groupe B du CHAN-2022. Opposée à la RD Congo, l’équipe de Pape Thiaw, sans trembler a fait loger par trois fois le cuir au fond des filets de la RDC qui voit ainsi ses chances partir en fumée, puisqu’elle fait ses valises après avoir tenté de résister aux assauts Sénégalais.

Ces derniers décrochent haut la main le ticket des quarts de finale du Championnat d’Afrique des Nations des joueurs locaux, après avoir fait l’essentiel du boulot devant la République Démocratique du Congo (3-0). La suite ne sera pas facile, ce vendredi 27 janvier à 20h GMT. Et ce pour la première fois, la RDC, vainqueur de l’épreuve à deux reprises, se fait éliminer dès la phase de groupes et confirme son déclin. De son côté, le Sénégal termine en tête et défiera le 1er du groupe D en quart de finale (Angola, Mali ou Mauritanie).

Le Sénégal et la Côte d’Ivoire en quart de final
Mais il faut noter qu’en raison de l’énorme suspense (les quatre sélections pouvaient encore se qualifier), le dénouement du groupe «B» du CHAN-2022 était très attendu ce dimanche. Le tableau est à présent clair, le Sénégal et la Côte d’Ivoire accèdent aux quarts de finale et l’Ouganda et la RD Congo rentrent chez eux. Et dire que l’Ouganda était premier du groupe et les Ivoiriens derniers au coup d’envoi des matches !

Le Carton rouge qui déstabilisera la RDC
Le début de partie s’avérait pourtant ouvert et plaisant, mais il était marqué une nouvelle fois par le manque de réalisme des Léopards A’ qui voyaient Mukoki et surtout Mpanzu manquer le dernier geste dans la surface. «En face, les hommes de Pape Thiaw tergiversent beaucoup moins. Si Pape Diallo voyait son but en contre refusé pour hors-jeu, Ousmane Diouf ouvrait le score à bout portant à la suite d’un corner mal repoussé et une frappe déviée de Lamine Camara (1-0, 23e). Dans la foulée, Kévin Mondeko plombait définitivement les siens en fauchant Cheik Diouf qui filait au but, recevant un carton rouge logique (33e). A dix, les Congolais se faisaient encore plus peur et Baggio devait s’employer pour fermer la porte à Mamadou Sané avant la pause», rapporte un confrère de la presse africaine. On pensait que les trois changements opérés à la mi-temps allaient changer la physionomie de la partie, mais cela ne changeait pas grand-chose et, plus les minutes passaient, plus on se rapprochait du but à la 74′ qui prenait place dans les filets. Et finir par un 3-0 sur faute du gardien.

Côte d’Ivoire – Algérie vendredi à 17h
Dans l’autre match, au Nelson-Mandela Stadium de Baraki, la Côte d’Ivoire a rapidement annoncé la couleur contre l’Ouganda (3-1), 12 minutes à Sankara Karamoko pour ouvrir le score en reprenant d’une tête au premier poteau un coup franc de Constant Wayou (0-1). Ande lançait Vignon Ouotro pour le (0-2, 27e). Mais les Cranes ne lâchaient rien et Waiswa réduisait le score sur un penalty (1-2, 34e).
Les hommes de Micho se font punir sur un contre conclu par Aubin Kouamé après un petit festival de Karamoko (1-3, 78e). C’est bien la Côte d’Ivoire qui les devance au bilan des confrontations directes et qui défiera ce vendredi à 17h l’Algérie, pays-hôte, en quarts de finale.
H. Hichem

Source: mali-web