Iyad Ag Ghali défie Assimi Goïta

0
75

Mais au-delà, ces images apparaissent comme un défi vis-à-vis du régime d’Assimi Goïta qui a célébré, le 20 janvier dernier, le 62e anniversaire des Forces armées maliennes (FAMa).

En effet, pointe encore Le Monde Afrique, « en menant des opérations militaires puis en récoltant l’allégeance de dignitaires locaux dans une zone où l’armée malienne s’est pourtant redéployée, accompagnée de ses supplétifs russes du groupe Wagner, mais sans y mener la moindre action de défense des populations, le patron du GSIM expose l’inanité de la reconquête annoncée depuis Bamako ».

Notons qu’au cours du week-end, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), la branche d’Al-Qaïda au Sahel et dans une grande partie de l’Afrique de l’Ouest, a publié des photos montrant plusieurs notables de divers clans locaux du nord du Mali prêtant bay’ah [allégeance] à son chef. Iyad Ag Ghaly.

La cérémonie de la bay’ah dans l’extrême nord de la région de Ménaka au Mali survient après d’intenses affrontements entre diverses factions et communautés locales, parfois soutenues par le GSIM, et la province du Sahel de l’État islamique (plus familièrement connue sous le nom d’État islamique du Grand Sahara, ou ISGS).

Mali  web précise pour sa part que « le président de la Transition malienne avait annoncé la veille une nouvelle opération militaire d’envergure de lutte contre le terrorisme, dénommée « Tilekoura » (le nouveau jour). L’armée malienne avait auparavant réceptionné six avions de chasse et deux hélicoptères de conception russe en présence de l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Mali ».

Source: intellivoire

Source: mali-web