Edito : De nouveau débout et autonomes !

0
78

L’indépendance militaire ouvre la voie à l’indépendance économique et au développement en principe. C’est fort de cela que le duo Assimi-Choguel, depuis l’enclenchement du processus de rectification de la trajectoire de la Transition, n’ont pas badiné avec l’équipement des Forces armées maliennes (FAMa). La plus grande satisfaction de la transition en cours est la montée fulgurante en puissance de l’armée, au grand bonheur des populations. Cette montée, très visible sur le théâtre des opérations militaires avec des victoires très éclatantes sur les forces du mal, va de pair avec le renforcement des capacités opérationnelles. Conscientes que l’un ne peut aller sans l’autre, les hautes autorités de la transition s’attèlent au quotidien pour relever l’énorme défi de doter l’armée malienne d’équipements militaires.

C’est ainsi qu’après l’acquisition des hélicoptères de combat de type MI-24P, des radars de 4ème génération, des drones, l’armée malienne a fêté son 62ème anniversaire, jeudi 20 janvier 2023, avec la réception de plusieurs nouveaux aéronefs. Des appareils qui vont renforcer la flotte aérienne de l’Armée nationale. Ces nouvelles acquisitions de conception russe se composent d’avions de chasse et d’appui feu de type Sukoï 25, d’avions d’attaque et d’entrainement avancé de type Albatros L39, d’hélicoptères de manœuvre MI8. Des aéronefs adaptés aux réalités géographiques et à la rigueur climatique du Mali, selon le général de brigade Alou Boï Diarra, chef d’État-major général de l’Armée de l’air, qui s’est dit être « le plus heureux des chefs d’état-major ».

Durant ces deux dernières années, les forces armées ont connu une dynamique de renforcement, de modernisation et d’équipements. Ces efforts de reconstruction ont été soutenus par les autorités maliennes qui en ont fait une priorité nationale. Ces équipements viennent soutenir la montée en puissance de l’armée malienne de façon générale.

Et force est de constater que grâce aux efforts des autorités de la Transition et du peuple malien, les Forces de Défense et de Sécurité du Mali, de nouveau debout et autonomes, inspirent désormais le respect, et présentent une image positive du Mali à tous les partenaires, n’en déplaise aux nostalgiques d’un ordre révolu, qui voudraient que cette vaillante armée reste confinée à un rôle d’éternel assisté. Ces acquisitions de vecteurs aériens sont le fruit d’une coopération militaire saine et sincère avec notre pays et la Russie.

Ce partenariat très fructueux continue de produire des résultats sur le plan de l’équipement en outil de guerre. Contre vents et marées et contre les tapages médiatiques de la France et alliés, les deux pays entendent dynamiser leurs efforts contre les forces du mal et les ennemis du Mali. C’est dans cet ordre d’idées que presque chaque mois de nouveaux équipements de pointe proviennent de la Russie. Nous souhaitons bonne fête à notre vaillante armée et bravo au régime des colonels !

Car aujourd’hui nous pouvons dire avec fierté que notre armée nationale est capable d’opérer en toute autonomie sans demander de l’aide à qui que ce soit.

A. Touré

Source : Le Democrate Mali

Source: mali-web