CÉLÉBRATION DU 22 SEPTEMBRE 2023 : MONSIEUR LE PRÉSIDENT, FAITES PARLER VOTRE CŒUR EN FAVEUR DE BOUARÉ FILY SISSOKO !

0
70

Inculpée et placée en détention provisoire depuis le 26 août 2021, dans les affaires dites « Avion présidentiel » et « Protocole MDAC/GUO STAR pour la fourniture de matériels et d’équipements militaires », Mme Bouaré Fily Sissoko souffre aujourd’hui dans sa chair et dans son âme, privée depuis plus de deux ans du bonheur de vie familiale avec ses enfants et ses petits-enfants, la caution sollicitée par la justice pour sa libération conditionnelle étant hors de portée.

Tous les regards sont tournés aujourd’hui vers vous, Monsieur le Président de la Transition… Oui, Monsieur le Président, sans préjuger de la procédure en cours la concernant, nous sollicitons votre clémence en faveur de Mme Bouaré Fily Sissoko, compte tenu de son âge, en attendant la tenue de son procès !Monsieur le Président, considérez Fily Sissoko comme une « maman », une « grande-sœur », une « cousine » et élargissez-la, s’il vous plaît, le temps que la justice puisse mettre les choses en place pour la tenue de son procès, toute chose qui ne constitue point aujourd’hui une menace pour la suite de la procédure.

 

Monsieur le Président, en trente-huit ans de carrière, dont douze dans la fonction publique internationale, Fily Sissoko s’est toujours évertuée à mériter de la confiance de ses concitoyens, en mettant la transparence et l’obligation de réédition des comptes au cœur de toutes ses actions.

Elle est l’un des rares cadres de ce pays à avoir toujours fait ses déclarations de biens dans le délai à la Cour Suprême, et ce de 2000 à 2015.Monsieur le Président, si Mme Bouaré Fily Sissoko a pu bénéficier, par ordonnance en date du 21 octobre 2022 de la chambre d’instruction, d’une mise en liberté, il s’est avéré qu’elle n’est pas en mesure de supporter les conditions qui sous-tendent cette liberté, notamment le paiement d’une caution de 500 millions de FCFA.Monsieur le Président, malgré sa longue carrière dans l’Administration, Mme Bouaré Fily Sissoko ne dispose pas d’argent pour le paiement d’une telle caution.

 

Elle ne dispose en outre que d’une seule maison, celle qu’elle habite et dont la construction remonte à 1997. Une Maison dont le titre est d’ailleurs sous hypothèque auprès d’une Banque de la place en garantie d’un prêt contracté en 2015 pour la réalisation d’un projet de ferme !Monsieur le Président, comptant sur votre sens élevé de l’équité et de la justice dont les Maliens sont aujourd’hui témoins, et en raison de votre statut de recours ultime pour tout citoyen Malien, nous vous prions de revoir le cas de Mme Bouaré Fily Sissoko dans un cadre purement social (elle a 70 ans) et d’user du pouvoir dont vous disposez, en tant que Chef de l’Etat, et donc Chef Suprême de la Magistrature, pour élargir cette mère de famille, grand-mère, afin qu’elle puisse passer le 22 Septembre 2023 avec ses petits-enfants… Sans éteindre, bien sûr, l’action de justice en son encontre, elle-même étant prête à être jugée pour le triomphe de la vérité ! Demba KONTE – NOUVEL HORIZON

Source: bamada