Le Cameroun à la 1ère Rencontre du Réseau universitaire africain « RAMSESS » à Fès au Maroc :: MOROCCO

0
77

Le Cameroun à la 1ère Rencontre du Réseau universitaire africain « RAMSESS » à Fès (Maroc, 18 janvier 2023) : exposé du Pr. Bertin Léopold KOUAYEP (Directeur de l’ESCG de Yaoundé), sur la mobilité Sud-Sud.

L’Université Privée de Fès accueillera le mercredi 18 janvier 2023 la première rencontre des représentants des universités et écoles supérieures de divers pays africains, membres du RAMSESS.

D’emblée, RAMSESS est l’acronyme désignant le Réseau Africain pour la Mobilité Scientifique des Etudiants Sud-Sud. Il s’est donné pour mission l’échange de diverses expériences tant pédagogiques que scientifiques et le partage des bonnes pratiques managériales, les échanges interafricains du personnel de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il s’agit d’une initiative qui encourage la mobilité étudiante, enseignante et administrative. Aussi elle permet de renforcer les liens et faciliter la reconnaissance mutuelle entre l’Afrique du nord et l’Afrique Subsaharienne, dans le cadre de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Afrique.

En outre, le rôle de RAMSESS est de promouvoir l’excellence académique, l’intégration et la coopération entre ses membres. Elle se veut un moteur de développement, et vise à faciliter l’intégration des universités du Nord Afrique et de l’Afrique Subsaharienne, dans l’espace africain de l’enseignement supérieur. Au-delà du réseau, les membres de RAMSES capitalisent sur des accréditations internationales et le recrutement par voie sélective, accordant ainsi des cursus aboutissant à des formations professionnelles de haut niveau. Ce projet est ainsi une ouverture à l’international à travers la double diplomation et la valorisation de l’innovation. Il encourage aussi la culture continentale auprès des étudiants du réseau et dans les pays respectifs en impliquant significativement les jeunes étudiants dans l’entreprenariat à dimension continentale. 

Pour ce qui est de la rencontre du 18 janvier 2023 à l’Université Privée de Fès, elle  intervient plus d’un an après la constitution de RAMSESS par huit universités et écoles supérieures de huit pays africains, Maroc, Algérie, Tunisie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée et Sénégal. La journée de demain sera marquée par deux temps forts. Le matin sera réservé au volet organisationnel, portant structuration de RAMSESS en tant qu’association internationale, en vue d’une plus grande audience au sein de la communauté des enseignants chercheurs, des étudiants et des managers à l’échelle du Continent.

L’après-midi sera consacré au côté académique acté par l’organisation d’une Table ronde animée par un panel d’enseignants chercheurs, de diplomates et de responsables administratifs, sur le thème « La Coopération Scientifique Panafricaine au Service du Développement du Continent ». 
L’ESCG de Yaoundé qui représente le Cameroun sera honoré à travers l’intervention de son Directeur, le  Pr. Bertin Léopold KOUYEP dont l’exposé portera sur le thème : « Collaboration inter-universitaire Sud-Sud, mobilités transversales et développement de l’Afrique résiliente ». Le socioéconomiste compte emprunter à Amical Cabral son interpelante formule au sujet de la vocation de l’intellectuel africain, pour démontrer le type de collaboration interuniversitaire Sud-Sud pouvant au développement d’une Afrique résiliente, tout en insistant sur le rôle et la nécessaire volonté des dirigeants de la terre-mère.
Avec près d’un millier d’enseignants et environ 15 000 étudiants rassemblés autour du projet RAMSESS, pour le partage des expériences académiques, scientifiques et pédagogiques exceptionnelles, la voix du Cameroun sera très entendue à Fès. Par sa qualité de regroupement de plusieurs universités et écoles d’excellence dans différents pays, le réseau s’inscrit de façon pionnière dans l’histoire du continent africain, en termes de stratégie de mutualisation pédagogique et scientifique. Quelle opportunité pour le dynamique citoyen camerounais, Pr Bertin Léopold KOUAYEP, de partager sa théorie du UtoU and UtoB qui consacre la révolution éducative de l’Afrique dans une tour de communion permanente entre « savants » et « faisants » sans frontière régionale.

Source: camer.be