Institut français du Cameroun : Jean Kemche dédicace son ouvrage sur des éléments cultuels Bamiléké :: CAMEROON

0
81

« Pratiques culturelles et notabilité chez les Bamiléké du Cameroun », paru aux éditions du Scidev, a été présenté au public le 12 janvier dernier dans le cadre du programme de l’Ifc dénommé « Mon livre et vous ».

Le programme « Mon livre et vous » de l’Institut français du Cameroun (Ifc), vit un moment inédit, le 12 janvier dernier. L’ouvrage « Pratiques culturelles et notabilité chez les Bamiléké du Cameroun », de Jean Kemche, paru aux éditions du Scidev, est la vedette. La médiathèque de l’Ifc, site de Yaoundé est archicomble. Des habitués de la lecture se sont joints aux invités de la cérémonie de dédicace programmée dans cette salle où rien que le livre n’a le droit de cité. L’on y retrouve des auteurs, des lecteurs, des journalistes, des membres de la communauté Bapa de Yaoundé.

Le dispositif déployé est tout aussi sans précédent. Le panel est constitué de l’universitaire Ampère Simo ; de la directrice de la maison d’édition Scidev, Gertrude Aba’a ; du chef de la communauté Bapa de Yaoundé, Sa dignité Ambroise Sankam ; et de l’auteur, Jean Kemche. La modération quant à elle est assurée par les journalistes Natacha Lehman et Christian Etoundi, respectivement de la Crtv télé et radio.  

La note de lecture est construite par Ambroise Sankam. D’entrée de jeu, il recommande le livre aux amoureux de la lecture, aux personnes qui veulent enrichir leurs connaissances des us et coutumes pratiquées en pays Bamiléké ; ainsi qu’aux chercheurs qui travaillent sur le sujet. Il rappelle que l’ouvrage est écrit en de termes simples, ce qui le rend accessible à toutes les couches. « C’est un appel au retour à l’orthodoxie dans le rituel de la cérémonie de la chaise traditionnelle qui impose à tout Bamiléké ». Il ajoute que l’auteur donne des éléments et objets qui entrent dans ce rite. Non sans préciser que Jean Kemche décrit ses éléments jusqu’au petit détail. Il conclut que le livre de Jean Kemche montre la voie normale d’accession à la notabilité traditionnelle chez les Bamiléké ; invite les uns et les autres à revenir au schéma de l’éducation traditionnelle qui assurait stabilité, harmonie, respect, sobriété et développement à la société toute entière.

L’habillage d’Ampère Simo a permis d’apporter d’autres éléments de compréhension du livre. Il rappelle que l’ouvrage est revêtu d’un intérêt scientifique, économique, politique, voire anthropologique. D’après lui, le livre traite de l’ascension sociale, de la richesse, du rite d’anoblissement et des titres de notabilité, et même de la spiritualité chez les Bamiléké.

« Pratiques culturelles et notabilité chez les Bamiléké du Cameroun »  comporte cinq chapitres. La directrice de Scidev indique le contenu éditorial a fait l’objet d’un sérieux travail de recoupement. Il s’agit de :   la base de la hiérarchie, la dignité familiale, les titres de noblesse, quelques titres nobiliaires chez les Bapa (département des Hauts-plateaux), les notables Bamilékés et leurs attributs traditionnels.

Comme dans les différentes présentations où des précisions sont faites dans tous les contours du livre, des réponses sans faux-fuyants ont été apportées aux questions de journalistes et des participants venus s’abreuver à la source du journaliste principal hors de la Crtv à la retraite, Jean Kemche. Il est par ailleurs titulaire d’un Master en Gestion des collectivités territoriales décentralisées et d’un Dea en Géographie.

 

Source: camer.be