ÉTATS-UNIS :: Usa, Pittsburgh: Retour sur la commémoration du génocide Bamiléké (images exclusives) :: UNITED STATES

0
63

C’est un évènement qui n’est pas passé inaperçu en Pennsylvanie aux USA le week-end dernier. Le 14 Janvier en effet, la commémoration du génocide Bamiléké a rassemblé plusieurs centaines de participants dans la ville de Pittsburgh.

Les stars du jour étaient inévitablement l’arbre de paix et les jujubes, deux symboles forts connus de la tradition des peuples du Grassfields. 

Conférences, témoignages étaient à l’ordre du jour. Des survivants comme le docteur Gilbert Doho, des historiens et autres experts se sont succédés à la tribune pendant plusieurs heures pour édifier le public sur cette page sombre de l’histoire du Cameroun qui est pourtant peu enseignée.

A cette occasion, la diaspora bamiléké a partagé son histoire teintée de traumatismes transgénérationnels, en écoutant celle des descendants et ou survivants d’autres génocides à travers le monde.

D’autres communautés africaines étaient invitées. C’est ainsi que l’intervention du professeur Ngondi Kamatuka de l’université de Kansas donnera un enseignement sur le génocide des Herero et Nama de Namibie. Un grand atout pour la cause propre des bamilékés selon les observateurs. 

De leur expérience, nous pouvons mieux comprendre notre propre sort et plus important encore savoir mieux nous  conduire.

Les prestations folkloriques et culturelles n’étaient pas du reste puisque plusieurs groupes de danses ont fait leurs démonstrations de force pour le grand bonheur du public venu nombreux en ces lieux.

Cerise sur le gâteau, les artistes Zoun Collins, Bissimag et Kareyce Fotso étaient les invités spéciaux de cette cérémonie. Ils ont tout simplement régalé.

Les artistes Kareyce Fotso et BisiMag sont aux États Unis commémoration du Genocide en pays Bamiléké organisée par le Laakam.

Un peuple meutri entre 1948 et 1971

Pour rappel, selon plusieurs analystes, le génocide Bamiléké a débuté quelques années avant l’indépendance du Cameroun et a duré 23 ans.

Les historiens s’accordent sur deux évènements pour fixer cette période douloureuse comprise entre 1948 (année de la création de l’UPC) et 1971 (année de l’éxécution des derniers résistants sur la place publique à Bafoussam.

La 1ere Commémoration du génocide Bamiléké et BASSA avait eu lieu toujours aux États Unis à l’occasion cinquantenaire de l’exécution de Ernest Ouandie. La cérémonie avait été organisée par LAAKAM le 16 Janvier 2021.

Voici quelques images de Pittsburgh, USA

Source: camer.be