CAMEROUN :: Lutte contre la corruption: LE MINFOPRA REÇOIT UNE MISSION DES DEPUTÉS DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE :: CAMEROON

0
78

Le Ministre en charge de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative Joseph LE et ses collaborateurs ont reçu la MISSION DES MEMBRES DU BUREAU EXECUTIF  DU RESEAU DES PARLEMENTAIRES CAMEROUNAIS POUR LA LUTTE contre la Corruption. Cette mission qui va parcourir plusieurs départements ministériels est placée sous la très haute supervision du Très Honorable Cavayé Yeguié Djibril, Président de l’Assemblée Nationale du Cameroun dont l’équipe est conduite sur le terrain par l’honorable Engelbert ESSOMBA BENGONO, Président de l’APNAC Cameroun et par ailleurs vice-président de la Commission des Affaires Culturelles, et Sociales et Familiales. Loin d’être un audit, cette mission est prescrite par le Président de la Chambre Basse du Parlement dont le but visé est  le renforcement du contrôle de l’action gouvernementale sur les questions de corruption.

Après toutes les civilités d’usage à l’endroit des visiteurs, Joseph LE, Chef du département ministériel a présenté la batterie de mesure mise en œuvre pour lutter contre la corruption depuis sa nomination au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. Parmi ces mesures, figurent en bonne place les missions statutaires de la Cellule de Lutte contre la Corruption (CLC) du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (MINFOPRA), ces mesures sont essentiellement fondées sur la Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption adoptée par le gouvernement en 2011, qui préconise de combattre ce fléau par le biais de l’implémentation des axes du « PRECIS » à savoir: Prévention, Éducation, Conditions, Incitation et Sanction.

Concrètement les mesures suivantes ont été prises au MINFOPRA pour combattre ce fléau: la consultation en ligne des dossiers de carrières des agents publics afin de limiter le contact entre les personnels et les usagers; l’installation dans l’enceinte du  MINFOPRA des boites à suggestions pour recueillir les dénonciations des cas de corruption et des suggestions pour l’amélioration de la qualité du service rendu à l’usager; la mise à la disposition du public des contacts par lesquels les dénonciations des cas de corruption peuvent être faites notamment les contacts téléphoniques: 222 22 39 54 / 222 23 02 85 / 222 23 02 81, une adresse E-mail: clcminfopra@minfopra.org. la simplification et la dématérialisation des procédures pour rapprocher les usagers de l’administration à travers la délégation de signature aux Délégués Régionaux pour l’authentification et la notification de certains actes de carrières ; et la délivrance de nombreux services en ligne ; la production et la distribution de plus de 5000 opuscules de lutte contre la corruption ; la production et la distribution des dépliants de lutte contre la corruption.

L’exposé du Ministre Joseph LE n’a pas laissé indifférent l’honorable Engelbert ESSOMBA BENGONO et toute l’équipe commise pour cette mission. Reconnaissant  les efforts du Minfopra, l’équipe a également souligné qu’elle n’a pas reçu une dénonciation d’un cas de corruption, ce qui a valu des félicitations à Joseph LE et ses collaborateurs pour le travail abattu. Poursuivant dans le même sens, l’allocution de l’honorable Engelbert Essomba BENGONO,  a réitéré les missions de L’APNAC dont le but est ;  le Renforcement des capacité des parlementaires à exercer des fonctions de surveillance, notamment en matière financière, le partage des informations sur les meilleures stratégies et pratiques anti-corruption, la promotion des projets de lutte contre la corruption basés sur les meilleures pratiques, la coopération avec d’autres organisations et des membres de la société civile ayant des objectifs communs etc.

L’équipe a encouragé le Ministre Joseph LE a poursuivre le même élan et de maintenir les alertes parce que la corruption peut venir du plus proche collaborateur.

Source: camer.be