CAMEROUN :: APPEL PATRIOTIQUE DU MPDR Pour le calme, la méditation, la tolérance, et des prières intenses :: CAMEROON

0
63

Ce jour-là, le charismatique leader de la communauté noire et auteur du fameux « I HAVE A DREAM », MARTIN LUTHER KING, venait d’être assassiné. La communauté noire était en ébullition et la plupart des grandes villes américaines étaient pratiquement paralysées par des émeutiers. Noirs, blancs, hispaniques et toutes les âmes éprises de paix et de justice, étaient profondément choquées. Le gouvernement fédéral qui avait presque perdu le contrôle de la situation malgré un déploiement exceptionnel des forces de sécurité de toutes les catégories, eu la sagesse de recourir à la vedette du black soul, JAMES BROWN, auteur du tube de réveil et de conscientisation « I AM BLACK AND PROUD », pour prendre la parole. L’homme fut à la hauteur, bien que triste et partageant la peine et la douleur. Il eut ces mots simples mais profonds, apaisant et fédérateurs : « Nous sommes tous très attristés et en colère. La couleur de la peau compte peu. C’est la société que nous souhaitons tous bâtir qui arrive avec la douleur. Apaisons nos cœurs et acceptons le pardon de ceux qui ont fait ça. L’Amérique avancera, et chacun de nous ne doit rien faire qui puisse la freiner, compromettre la fraternité et la solidarité, sans distinction de couleur ou de fortune. Que chacun de nous retrouve sa famille et ses occupations et prie intensément. Il faut que demain soit un jour différent ».

________________________________________

Comparaison n’est pas raison, mais l’histoire sait se répéter parfois avec une cruauté et une similitude surprenante, pas toujours dans la même aire géographique ni dans les mêmes formes, méthodes, implications et perspectives. En effet notre pays le Cameroun, traverse des moments difficiles, agités, insaisissables et dangereux. Des quatre coins du pays, les nouvelles qui nous assomment ne laissent aucune place au repos, tant le sang des innocents coule, et les larmes des familles nous attristent et nous inquiètent. Le martyr de simples civils et soldats au front, génère la peine et la pitié. Je ne veux ni évoquer les deux agents d’ELECAM, ni les autres, ni ceux d’hier et d’avant-hier, ni ceux de demain et d’après-demain, tant notre mémoire morbide est riche et accablante.

MAIS QUE FAIRE VRAIMENT ?

Le MPDR, mouvement populaire pour le dialogue et la réconciliation qui n’a de cesse de déconseiller les extrémismes radicalisant de tous les bords, réitère inlassablement que nous devons, tous, nous sentir responsables du destin de notre pays, jeunes, adultes et personnes âgées, parents et grands-parents, administrateurs et administrés, dans un même élan de conscience patriotique et de solidarité, devons éviter tout ce qui nous divise et fracture notre société.

Le MPDR dit et redit, qu’aucun malheur, aucune méchanceté, aucun dérapage ni aucune défaillance volontaire ou involontaire, ne devrait nous plonger dans le cycle des appels à la haine, à la vengeance et aux injures de toutes natures.

Le MPDR rappelle sa profession de foi, celle selon laquelle, et tirant les justes interprétations de la sagesse du chef de l’Etat, « quand vous ne construisez pas votre pays, alors vous le détruisez et vous détruisez vous-même avec ».

Le MPDR rappelle que les hommes passent et le pays reste, la terre reste, l’univers et la planète restent. Donc ni haine, ni vengeance ni injures. Cessons avec toutes les incitations négatives et les discours d’indexation, de discrimination et de victimisation. Ce qui compte et ce qui restera, c’est le Cameroun et rien que le Cameroun. Les morts résultant de nos fautes et de nos méchancetés, sont morts, mais leurs âmes et mémoires restent éternelles et nous interrogeront éternellement.

Le MPDR recommande de s’en remettre au salut des ultimes intelligences du repentir et du remord, dans des prières intenses, pour renforcer partout autour, la solidarité, la fraternité, la tolérance et l’esprit de paix. Le pardon et rien que le pardon, à tous les niveaux, et nos cœurs retrouveront le chemin de la tranquillité et de la paix./.

Yaoundé, ce dimanche 22 Janvier 2023

SHANDA TONME

Président, Médiateur Universel

Source: camer.be